575 - Revue de haïku

Revue trimestrielle de et autour du haïku.

Accueil - Retour au numéro


Chroniques d'un séjour à Paris
Micheline Beaudry (Canada)

lundi

20 h – un vol très court d'à peine 6 h.

On nous réveille pour déjeuner et c'est encore nuit. La barre du jour s'installe et l'aube vient

sur l'aile de l'avion
toute la splendeur de l'aurore
nuit perdue

mardi

Rue St-Denis, le Sri Lankais me fait une crêpe aux marrons. Nous dînons dans son restaurant grand comme un mouchoir de poche. Des Arabes passent lui parler et des Noirs, nous sommes les seuls Blancs.

Découverte du quartier : Église St-Nicolas-des-Champs – la rue St-Martin – le passage de l'Horloge (automates) – le passage de l'Ancre (plantes vertes bordant des bureaux d'informaticiens).

De l'autre côté : rue Greneta – rue Montorgueil devenant rue des Petits Carreaux (la rue des cafés, pâtisseries, poissonneries, fruiteries, restaurants, bars, etc.) débouchant sur Réaumur

maigre et pieds nus
le jeune néophyte occidental
en tunique hindoue

mercredi

11 h a.m. du Centre national d'art et de culture Georges Pompidou, coin Rambuteau et Beaubourg – nous prenons l'exposition : ''Big Bang''

''Homme allongé''1980 – ''Femme debout'' de Giacometti

Photo des toits de Paris

Sur la place Georges Pompidou, des Mongoliens en costume avec leur musique.

14 h : cimetière Le Père Lachaise

Nous déambulons… Marie Trintignant, Gilbert Bécaud, Colette, Yves Montand…

parmi les pierres
hommes et femmes allongés
ciel de Paris

Souper au : ''Le Pain Quotidien'', 2 rue des Petits Carreaux (restaurant belge)… le propriétaire est un jeune Marocain

menu : un chèvre chaud avec sirop de Liège cidre à la Herv(g)é – demi-sec

espresso

au Pain Quotidien
le jeune Marocain
prend l'accent belge

jeudi –

Il y a une exposition russe – des peintures de la 2nde partie du XIXe siècle. C'est une époque où la Russie était en quête d'identité nationale. Les forêts de bouleaux, les grands espaces, cela nous ressemble

dans le Musée d'Orsay
les forêts de bouleaux russes
dehors les platanes
Micheline Beaudry
automne 2005

Copyright Micheline Beaudry, 2008