575 - Revue de haïku

Revue trimestrielle de et autour du haïku.

Accueil - Retour au numéro


Haïbun : Plancher de coulée
Serge Tomé (Belgique)

[[v02n3SThf6.jpg| |Serge Tome]]

C'était la journée de découverte des entreprises, ce dimanche. Je suis allé voir le haut-fourneau que l'on vient de rallumer après ce que tout le monde croyait être une fermeture en 2005. Il est l'orgueil de toute notre région qui s'est battue pour qu'il revive. On est même allé chercher Mittal en Inde pour le convaincre que l'on était les meilleurs et que c'est ici qu'il fallait réinvestir. Plus de 5000 personnes ont fait la file dans la pluie et le vent pendant des heures le visiter. L'acier, c'était toute la vie des gens ici.

Le hall est immense et sombre, en partie ouvert vers le ciel gris et la pluie. Tout en haut, sur une poutrelle, deux pigeons viennent se chauffer. Après une longue attente dans l'obscurité au pied des Coopers, et de longs escaliers de métal, on parvient au plancher de coulée à la base du haut-fourneau. La fonte jaillit par intermittence dans une pluie d'étincelles et le bruit assourdissant de l'air à plus de 1400 degrés soufflé pour activer la fonte.

Les gens sont silencieux comme dans une cathédrale. Il faut dire que l'outil impressionne. Une pyramide de tuyaux d'acier d'une centaine de mètres de haut. Mais c'est surtout la brutalité des éléments mis en oeuvre qui frappe l'imagination.

plancher de coulée --
jaillissement de la fonte
envol des pigeons

Creative Commons by-nc-nd Serge Tomé, 2008