575 - Revue de haïku

Revue trimestrielle de et autour du haïku.

Accueil - Retour au numéro


Dossier : haïku d'été au Québec
Hélène Leclerc (Canada)

[[v02n4HLete.jpg| |été| ]]

mes doigts dans l'eau
le temps passe
et la rivière

Louve Mathieu

Un haïku qui me rappelle de façon magnifique des moments où soudain, on prend pleinement conscience de la finitude de tout ce qui existe - et de notre propre finitude.

Monika Thoma-Petit

'''_______________________________________________________________________'''

une ombre 
mouvement de panique
un cerf-volant passe

André Duhaime   Un réflexe. Le ciel nous tombe sur la tête. Mais non, juste un cerf-volant.

Jessica Tremblay

________________________________________________________________________

retour du jardin
pétales de roses
sur mon chapeau

Renée Simard

Toute une matinée passée à embellir le jardin derrière ma maison. Et cette floraison ne me quitte pas, ultime récompense. Ma grand-mère aussi portait des chapeaux fleuris.

Renée Simard

'''________________________________________________________________________'''

Un merle dans l’herbe
un écureuil dans l’érable
une mouche dans mon verre

Line Michaud

L’été est une saison adulée et je crois profondément que rien n’est parfait même dans la nature. Il y a aux jours les plus doux de ces petits riens qui nous dérangent et nous éveillent à voir plus grand.

Line Michaud

'''________________________________________________________________________'''

Ténèbres d'été --
comme si j'avançais
en serrant une aigrette dans mes bras

Hasegawa Kai ''' ''' Comme si l'aigrette, ce gros oiseau blanc serré tout contre soi, était à elle seule la lumière qui allait permettre de cheminer, pas à pas, à travers un monde --- ici et là --- rempli de ténèbres.

Hélène Boissé

'''________________________________________________________________________''' ''' '''

dans le ciel bleu
un papillon jaune
se noie

Monique Lévesque

''' ''' Il est amusant de jouer avec les couleurs et de placer une énigme en faisant confiance au lecteur. Le bleu du ciel est en fait une réflexion sur le lac.

Monique Lévesque ________________________________________________________________________

''' ''' §corde à linge §le vent tente d’enfiler §un pantalon

Hélène Leclerc

Notre été arrive enfin et nous le savons quand le linge sèche dehors sur les cordes à linge. C’est un plaisir si grand d’être dehors pour l’étendre au soleil et c’en est un encore de le rentrer, car il emplit la maison de l’odeur de l’été. C’est si frais et si délicieux qu’on tente en vain de le copier pour le mettre dans des assouplissants liquide ou en tissus. Cette odeur c’est le parfum d’Hélène.

Line Michaud

'''________________________________________________________________________'''

sur le lac
la pluie crée des flèches
et des cibles

Jessica Tremblay

J’adore ce haïku parce qu’il rend compte d’une petite illumination, d’un instant d’émerveillement pur qui se produit seulement quand on observe le monde avec un regard neuf, un regard d’enfant.

Hélène Leclerc

________________________________________________________________________

Après l’ondée
Elles pleurent leurs pétales
Les roses alourdies

Geneviève Rey

________________________________________________________________________

Dans le silence
Zigzague un bourdonnement
Puis tout se tait

Jean Deronzier

________________________________________________________________________

quel bonheurde traverser la rivière en étésandales à la main !

Buson (Choix de Damien Gabriel)

________________________________________________________________________

les pelouses couvertes
de milliers de pissenlits
un autre bouquet

André Duhaime

________________________________________________________________________

Le soleil radieux
La chaleur capiteuse
Perlent sur ma peau 

Myriam Mothes

________________________________________________________________________

tableau de maître 
à nouveau réinventé
la mer devant soi

Hélène Bouchard

________________________________________________________________________


Copyright Hélène Leclerc, 2008