575 - Revue de haïku

Revue trimestrielle de et autour du haïku.

Accueil - Retour au numéro


Angélique
Carole Melançon (Québec)

Elle est arrivée en fin d’après-midi pour passer un mois avec moi. Je n’avais pas imaginé qu’elle viendrait avec autant de bagages – couvertures, gros coussin, même des provisions de nourriture, même son lit pliant, même… même… même… ! En fait, il y en avait plus que son propre poids, j’en mettrais presque ma main au feu. Et j’ai dû tout rentrer pour elle. C’était au-delà de ses capacités.

Aussitôt à l’intérieur, pas gênée pour deux sous, d’elle-même, elle a tout de suite pris l’initiative de la visite complète de la maison, y compris le sous-sol, que je réserve habituellement aux amis intimes. Le temps venu, j’ai servi les repas et me suis étonnée qu’elle touche à peine au sien. En soirée – c’était évident – les émissions de télé que je regardais ne l’intéressaient pas non plus. Finalement, à bout d’idées et de souffle, j’ai voulu aller dormir mais ''Madame'' n’était pas encore tout à fait prête à se coucher ! Il fallait encore qu’elle s’inquiète, haut et fort, des bruits qui venaient de l’extérieur. Nos lits étant proches l’un de l’autre, j’ai tenté de ne pas trop faire de cas de ses insécurités. Je l’ai rassurée, sans y mettre trop d’efforts – nous ne sommes quand même pas au milieu du bois ! – et j’ai fini par trouver le sommeil. Nous en avions bien besoin toutes les deux. Moi parce que je n’ai pas l’habitude des visites de longue durée. Elle parce qu’elle n’a pas l’habitude de découcher.

Ce matin, avant même de déjeuner, en ouvrant la porte pour aller marcher avec elle et lui montrer les rues du quartier, j’ai dû admettre qu’elle n’avait pas eu tort, hier soir.

pour sentir les mouffettes
plus douée que moi
la Cairn Terrier de ma sœur
Carole Melançon
11 mars 2009

Note de l'éditeur : pour ceux qui ne connaîtraient pas l'aspect redoutable du Cairn Terrier, voici un lien illustrant sa terrible prestance : [http://www.farmerspet.com/images/baileys_web.jpg | http://www.farmerspet.com/images/baileys_web.jpg.]


Copyright Carole Melançon, 2009